Ma vision de l’orientation

« Le succès n’est pas la clé du bonheur ; le bonheur est la clé du succès ; si vous aimez ce que vous faîtes, vous réussirez. » Albert Schweitzer

Les moments de choix d’orientation sont des moments de « transition ». Une transition implique de s’adapter à de nouveaux contextes, à de nouveaux rôles, et nécessite de prendre des décisions, ce qui est souvent source de stress et de conflits…

Face aux attentes de nombreux jeunes et parents qui souhaitent obtenir des services individualisés et des aides personnalisées, mon rôle est de leur apporter une écoute bienveillante, un espace de parole hors des pressions scolaires ou autres, une prise en charge adaptée aux besoins de chacun et un suivi assuré par un interlocuteur unique. Mon rôle est à la fois d’accompagner et de comprendre le jeune dans cette phase de transition, de lui permettre de prendre vraiment le temps, pour favoriser son développement personnel, scolaire et/ou professionnel.

Une orientation préparée et suivie dans le temps donne un sens aux apprentissages et par là-même conduit les jeunes à investir leur travail scolaire et leurs études avec plus de motivation.

L’orientation scolaire consiste avant tout en un processus psychologique personnel de maturation, qui demande du temps, de la réflexion, de l’ouverture, de l’échange, des tâtonnements et de l’apprentissage (savoir choisir s’apprend), ainsi qu’un suivi. Ce suivi est d’autant plus important que :

  • ce processus est particulièrement peu naturel à l’âge de l’adolescence (les jeunes en construction n’ont pas forcément en eux les capacités cognitives leur permettant de choisir de façon responsable et adulte)
  • ce processus s’inscrit aujourd’hui dans un contexte de peur du chômage, de compétition scolaire qui entraîne chez les jeunes la peur de se tromper, chaque choix étant considéré comme décisif pour l’avenir.

Quand elle n’est pas facile, l’orientation nécessite donc un accompagnement individuel adapté et personnalisé qui permette au jeune d’apprendre à choisir pour lui-même et par lui-même. Mon approche étant centrée sur la personne, le jeune est resitué dans son contexte de vie et l’aide qui lui est apportée est globale. Le jeune peut ainsi découvrir sa personnalité, apprendre à réfléchir en se détachant des préjugés et des influences extérieures, apprendre à se projeter afin de s’imaginer dans un avenir qui lui ressemble.

Définir son orientation est le premier vrai choix que doit faire un jeune. Or c’est une chose très difficile à faire si l’on ne se connait pas soi-même…

Certes, parvenir à se connaître peut être le travail de toute une vie…mais pourquoi ne pas commencer au plus tôt ?

orientation scolaire

En réalisant ce « travail » sur lui-même, le jeune devient confiant, renforcé par une connaissance objective de lui-même ; il est doté d’arguments de valorisation clairs, d’un objectif cohérent et d’un plan d’actions concret, qui lui permet d’agir.

Cette dynamique d’actions est indispensable face aux carrières individualisées, aux attentes des entreprises, à un marché de l’emploi structurellement tendu. Un parcours professionnel ne s’improvise « presque » plus, il se construit, se pilote à court et moyen terme.

Dans un environnement très concurrentiel et une société qui va vite, il est nécessaire d’orienter son parcours, d’anticiper les évolutions de son environnement, d’être en veille, d’être curieux, d’apprendre en permanence des autres, des situations vécues, de développer une agilité personnelle et des qualités d’adaptation …

Gérer son parcours de formation puis son parcours professionnel devient ainsi un savoir-faire utile tout au long de la vie : se connaître, s’orienter, engranger des ressources, rebondir.

Pour toute information complémentaire, voir formulaire de contact

 

 

 

Articles récents